Marie-Line Vergnaux

Titulaire d’une Licence d’Arts du Spectacle, Marie-Line Vergnaux découvre le théâtre au sein de la Compagnie Bacchus à Besançon. Elle intègre ensuite l’école de théâtre Les Enfants Terribles dirigée par Jean-Bernard Feitussi. Elle collaborera avec Maxime Leroux à l’issue de sa formation, d’abord sous sa direction dans "Les Sept jours de Simon Labrosse" de Carole Fréchette au Guichet Montparnasse puis en devenant assistante sur sa mise en scène de "Facteur Humain" de Thierry Janssen à La Folie Théâtre. 

Parallèlement à sa participation à divers courts-métrages, séries et doublages, elle décide de poursuivre des études au Conservatoire d’art dramatique du XIe arr. auprès d’Alain Hitier et Philippe Perrussel. Elle y rencontre Irène Favier qui la met en scène dans "A la renverse" de Michel Vinaver qui se joue en tournée et à Paris en 2010.

 

En 2012, elles se retrouvent lors de la création de Sainte Jeanne des abattoirs de Brecht, Mention Spéciale du Prix Théâtre 13. La même année, elle crée "Quelqu’un pour veiller sur moi" de Frank McGuinness. Sa seconde mise en scène "Eva, Gloria, Léa" de Jean-Marie Piemme est sélectionné au 2ème tour du Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène 2014 ainsi qu’au Festival Mises en capsules du Ciné 13.

 

Elle fonde alors la Compagnie Luce avec Pauline Büttner et Claire Olier.  Elle a joué dernièrement dans "Scènes de chasse en Bavière" de Martin Sperr dans une mise en scène de Juliette Duret et "Seule(s) en scène" de Claire Olier. 

 

Sa troisième mise en scène, "2h14" de David Paquet obtient, en 2016, la Mention spéciale du Jury au Prix Théâtre 13 et se reprend au Théâtre de Belleville